Conférence de L’académie canadienne de L’audiologie 2018

L’Académie Canadienne de l’Audiologie (CAA) est dédié à la croissance des rôles des audiologistes comme professionnel primaire de la santé auditive à travers la promotion, l’éducation et la recherche. Chaque année, elle sélecte une ville Canadienne pour accueillir la conférence annuelle en octobre. Pour 2018, des audiologistes d’à travers le canada se sont rencontrer à Niagara Falls, ON pour une conférence de 3 jours. Cet évènement annuel est un favori parmi les audiologistes, car ils ont l’opportunité de se rencontrer et de discuter des avancements dans la technologie et les soins des patients. Elle permet aussi au clinicien de rencontrer les chercheurs pour discuter des domaines de la science qui offrent des améliorations aux services de nos clients. 

La conférence de la CAA présente aux audiologistes l’opportunité de participer dans plusieurs ateliers, séminaires et présentations affiches. Les sujets incluent l’avancement dans les examens du système vestibulaire, la pédoaudiologie, les implants cochléaires, les stratégies d’intervention auprès des patients malentendants ainsi qu’avec l‘acouphène, les soins centrer sur le patient et l’audiologie moderne à l’aide de la télésanté. 

Conference presentations at the Canadian Academy of Audiology 2018 show in Niagara Falls

Cette année deux des audiologistes du Davidson, Francine Larochelle et Isabelle Adam ont participé à la conférence CAA. Voici un sommaire rapide de leurs présentations préférées. 

Keeping it real: Introduction aux outils de motivation et de soins axés sur la personne:

Par Cherilee Rutherford – l’institut IDA, Le Cap, Afrique du Sud

Cherilee expliqua comment nous devons « sortir notre tète de l’audiogramme » et ajuster nos recommandations et nos conseils pour chaque client individuel, et comment notre approche doit mettre en jeux la fonction et la positivité au lieu du handicap et du problème. Cette approche reflète celle utilisée ici au Davidson. Les tests d’audition sont importants afin de créer un plan réussi d’amélioration de l’audition, mais certainement pas la seule composante. Il  est important de bien comprendre les situations et les environnements où l’individuel avec une perte d’audition souhaite mieux entendre. Dans les dernières années, nous avons passé de plus en plus de temps à inclure la famille et les amis dans les conversations avec les clients. Ceci nous permet d’obtenir un profil plus complet de l’impact de la perte d’ouïe sur les conversations quotidiennes. 

Cherilee compara l’utilisation d’appareils auditifs à la perte de poids. Comme humains, nous avons souvent de la difficulté à suivre les recommandations, même si nous comprenons quel soit pour notre propre bien-être. Changer nos habitudes est l’une des choses qui nous est la plus difficile. Ceci devient aussi encore plus dur lorsque nous vieillissons. La réponse à notre capacité de changer nos habitudes ou non nous provient de nos motivations internes. Comme cliniciens, nous devons savoir où se situe notre client en terme de motivation et de préparations. Elle suggère aussi de débuter les discussions lier aux appareils auditifs  en demandant au client « à quel point croyez-vous être capable d’utiliser un appareil auditif », il y sera intéressant de voir comment cette question fonctionne lorsque nous l’incorporons dans notre approche centrer sur le patient. 

Traitement du son dans le cerveau: qu’avons-nous appris de la commotion cérébrale chez les athlètes?

 Par Nina Kraus – Université Norwestern

La présentation  de Nina Kraus sur comment les commotions cérébrales nous aides à comprendre comment notre cerveau gère la parole et le son fut très intéressante. Elle est une personne très passionnée et humoristique. La partie de sa présentation qui était particulièrement intéressante était comment les bruits « sécuritaires » peuvent être dangereux pour notre santé et notre cognition. Comme audiologistes, nous disons souvent au client que les bruits de faibles niveaux sont sécuritaires, car ils ne vont pas endommager nos oreilles. En fait, la nouvelle recherche démontre que le son nous affecte de diverses manières. Une étude démontra comment les étudiants dans les classes silencieuses versus les classes faisant face à une autoroute (avec un bruit de fond) apprenaient. Avec surprise, la présence de bruit de fond affecte de façon significative leur habileté à apprendre. Elle voulait ainsi que nous réfléchissons sur notre utilisation du bruit blanc afin de dormir, ou chez les bébés pour traiter leur acouphène. Elle présenta aussi l’impact sur les fonctions cognitives et le développement. 

The Canadian Academy of Audiology Exhibit Hall for the 2018 show in Niagara Falls

Salle D’exposition

La salle d’exposition est toujours un évènement favori de la conférence et ne suis pas décevant. Il donne la chance aux cliniciens de jeter un coup d’œil sur les nouveaux produits qui sortiront sur le marché. Les manufacturiers d’appareil auditif ont des démonstrations de leurs nouveaux produits, permettant une vraie expérience de la fonctionnalité des produits et de la qualité sonore. Il y avait aussi des démonstrations sur les applications à téléphone intelligent et les accessoires, ceux-ci permettre aux appareils auditifs de se connecter directement à vos instruments quotidiens comment la télévision votre cellulaire.

Les nouveaux appareils à la conférence cette année fut le ReSound LiNX Quattro, L’Oticon OPN in-the-ear, le Signia Styletto et le Starkey Livio AI (lien pour information y sera affiché bientôt!).

Il y est aussi la meilleure place pour essayer les nouveaux dispositifs d’aide à l’écoute. Chaque année, nous trouvons de nouveaux systèmes améliorer pour l’écoute de la télévision, les systèmes d’alarme et de téléphone amplifier. Il y a aussi de nouvelles innovations pour la protection auditive pour chasseur et musiciens. 

Ceci est le sommaire pour la conférence de la CAA de 2018. Nous travaillons présentement sur un autre article qui présentera tous les nouveaux appareils qui entreront sur le marcher en automne 2018.