Misophonie – Une Aversion Sévère Contre Certains Sons

Une Aversion, Qui Nait D’une Haine A Certains Sons

La misophonie, une aversion sévère a certains sons, ou le syndrome de sensibilité sélective aux sons, consiste d’une réalité ou des individus sont marquées par des sons doux typiquement produits par d’autres personnes. Les déclencheurs sont typiquement l’action de mâcher, aspirer, avaler, respirer fort, renifler, éclaircissement la gorges et claquer des lèvres. D’autres déclencheurs communs sont le cliquage de stylos, tapé des doigts et le bruit des ustensiles. Pour les individus affectés par la misophonie, la réaction est habituellement un spectre d’émotion entre la colère, la rage, le dégout et l’anxiété.

La misophonie n’est actuellement pas reconnue comme une condition médicale ou psychologique. A ce moment, plusieurs chercheurs débâtent si elle devrait être considéré une condition audiologique ou psychologique.

Les Composantes Psychologique De La Misophonie

La misophonie pourrait être considérer une condition psychologique due à sa similarité aux problèmes d’obsession compulsive. Des études ont démontré que les personnes atteintes de misophonie possèdent souvent des problèmes d’anxiété et d’humeur, ainsi que les TDAH. La réaction sévère au son, tel que les émotions négatives, l’isolation et les actes agressifs suggèrent que la condition pourrait être psychologique.

Les Composantes Audiologiques De La Misophonie

La misophonie est liée à l’audiologie à cause des hauts niveaux d’activation des nerfs entre le système auditif et le cerveau. La misophonie est souvent prévalente chez les personnes déjà atteintes d’acouphène ou hyperacousie, deux conditions audiologique liées au son. La recherche actuelle suggère que la misophonie peut être catégorisée davantage comme condition psychologique. De plus, la prévalence est la même entre les individus avec audition normale et perte auditive.

Si la misophonie devient reconnue comme une condition psychologique, que va-t-il arriver?

 Les chercheurs débâtent si reconnaitre la misophonie comme une condition créerai des impacts positifs ou négatifs. L’impact positif consistera de l’augmentation de la conscience et validation du phénomène, ce qui pourrait amener à la création de nouvelles méthodes de traitements. Le seul traitement actuel est l’éducation et le conseil face à la nature de la misophonie ainsi que l’exposition systématique (thérapie de désensibilisation). L’impact négatif, serait de reconnaitre ce qui pourrait être une réaction exagérer a des sons généralement achalants comme une maladie, pourrait « sur-pathologiser » des problèmes communs de la vie. La liste de maladie mentale croit chaque année, certains chercheurs ont peur de la reconnaissance de bizarreries communes comme maladies, crée une surmédication de notre population.

Plus de recherche sera nécessaire afin de bien définir la misophonie, sa prévalence et ses méthodes de traitements. Une fois que des lignes directrices de diagnostic seront établies et des méthodes de traitement valider, la misophonie pourrait être considérée comme une condition psychologique.